“J’ai renoncé à la garde de mes enfants” : une mère défend sa décision de faire un pas sur le côté dans sa maternité

Renoncer à la garde de ses enfants serait inenvisageable pour la plupart des femmes, en effet, la société impose aux femmes qu’elles soient celles qui gardent les enfants et les pères sont ceux qui viennent leur rendre visite. Mais Maria Housden a pris son rôle de femme à brs le corps et a renoncé à la garde de ses enfants.

Cette femme de 59 ans aujourd’hui, avait toujours rêvé d’être mère, mais la réalité était bien loin de ce qu’elle avait imaginé.

María Housden

Mère de quatre enfants, la vie et le mariage de Maria se sont écroulés autour d’elle, la faisant se poser des questions qu’elle n’avait jamais envisagé se poser auparavant.

“Dès l’enfance, ce que je voulais faire en premier et que je considérais comme le plus important, était de devenir mère” raconte Maria.

“J’ai adoré être mère toute ma vie et je suis même grand-mère actuellement, ce qui m’apporte encore plus de richesse. C’est la meilleure chose que j’ai faite et je me suis toujours sentie bien. C’est une des raisons pour lesquelles je pense que mon histoire est si intéressante pour les gens, parce que je pense qu’il y a différentes manières de réaliser nos rêves”, commence-t-elle.

Avant de renoncer à la garde de ses enfants, la vie de Maria était comme celle de beaucoup de femmes. Elle a été mère au foyer suite à l’arrivée de son premier enfant, mais sa famille s’est écroulée en apprenant une tragédie : sa fille de trois ans était atteinte d’un cancer du rein, et un an plus tard, le couple a perdu son enfant.

“La mort de notre fille Hannah a été un moment crucial pour moi. J’avais toujours pensé qu’en étant une bonne personne, ce genre de choses ne m’arrivait pas, mais quand Hannah est décédée, j’ai été obligée de me poser des questions sur la continuité de ma vie que je ne m’étais jamais posées avant”, raconte Maria

“Au départ, le deuil était une étape qui consumait tout, mais éventuellement, il m’a envoyé dans une direction plus réaliste de ma propre vie”, a-t-elle ajouté concernant la décision qu’elle allait bientôt devoir affronter dans sa vie. 

María Housden

La garde de ses enfants

Même si au départ, la maladie avait uni le couple, la mort lui a finalement fait atteindre le point de non retour et Maria a divorcé de son mari.

Alors que le couple se préparait à la séparation, ils ont dû se confronter à l’inévitable dilemme : que faire concernant la garde des enfants ? À ce moment-là, Maria admet qu’elle avait de sérieuses préoccupations sur la manière dont elle pourrait s’occuper de ses trois enfants toujours en vie : Will, Margaret et Madeleine.

“J’avais été mère au foyer pendant 11 ans. Je ne savais pas comment j’allais subvenir à mes besoins alors encore moins à ceux de mes enfants en étant mère célibataire. En réalité, c’est mon mari qui a suggéré l’arrangement qu’on a fini par adopter. Il avait un travail et des revenus stables donc il a suggéré que ce soit lui, le père, qui prenne la garde principale”. 

Même si au départ cette idée ne lui a pas semblé envisageable, car elle pensait “qu’on allait lui enlever ses enfants”, elle a finalement accepté.

María Housden

“J’ai fait ce qu’on attend qu’un parent divorcé fasse pour qu’on ne l’accuse pas d’abandonner ses enfants”, a-t-elle affirmé concernant sa décision de céder la garde des enfants à leur père. 

“Quand nous avons divorcé, mon fils avait 11 ans et il était déjà assez grand pour avoir son mot à dire dans cette décision et il a décidé de rester vivre avec son père pour beaucoup de bonnes raisons” nous raconte Maria. 

“La partie la plus douloureuse pour nos enfants, ça a été la réaction des autres parents qui jugeaient la situation de leur point de vue”. 

Même si Maria s’attendait à une certaine désapprobation, elle ne s’attendait absolument pas à la quantité de réactions violentes auxquelles elle a dû faire face. “Je ne m’attendais pas à ce que tout le monde soit d’accord avec notre décision, mais je ne m’attendais pas à des réactions extrêmes. J’ai fait ce qu’on attend qu’on parent divorcé fasse pour qu’on ne l’accuse pas d’abandonner ses enfants”.

“Si je m’appelais Mark au lieu de Maria, nous n’aurions pas cette conversation” affirme-t-elle.

Le couple est arrivé à un accord selon lequel Maria recevrait la visite de ses enfants chaque week-end et les enfants seraient aussi avec elle pendant les vacances d’été, ce qui lui permettrait de se concentrer sur sa carrière en tant qu’auteure. 

Bien que sa décision de renoncer à la garde de ses enfants lui a certainement donné plus de liberté, elle admet que cela n’a pas été facile. “Ce n’est pas une décision que je recommanderais” dit-elle, “ça a été plus douloureux que ce à quoi je m’étais préparé au départ”.

“Je n’ai aucun doute sur le fait que ça a été la meilleure décision pour nous et notre famille. Mais peut-être pas pour tout le monde”.

24 ans sont passés et Maria garde une excellente relation avec ses enfants, elle a même pu profiter de l’incroyable expérience de devenir grand-mère.